Pour les professionnels de la technologie, le contenu en ligne ne manque pas, mais il est en grande partie de qualité douteuse. Pourquoi ? Parce qu’il est très facile de publier du contenu sur le web. La question qui se pose est la suivante : quel volume de contenu une organisation devrait-elle publier pour produire l’effet désiré ?

Si vous répondez par l’affirmative à ces quatre questions essentielles, publier du contenu pourrait être bénéfique :

  1. Est-ce pertinent ?
    Il s’agit là de la question la plus importante. Il est essentiel de considérer les informations qui seront partagées du point de vue du public cible. Est-ce significatif pour le public cible ? Par exemple, abordons-nous une tendance prédominante en matière de technologie ? S’agit-il d’une nouvelle perspective sur un enjeu actuel ? S’agit-il d’un point de vue unique sur un événement récent ? S’agit-il d’une nouvelle de dernière heure comme le lancement d’un nouveau produit, une nouvelle technique, une découverte ou une innovation ?
  2. Est-ce le bon moment ?
    Il est important pour le producteur de contenu de penser au moment de la journée le plus approprié pour publier. Est-ce opportun de publier la nuit de façon à ce que le public cible consulte le contenu le matin suivant ? Ou bien publier plus tard dans la journée pour créer un effet plus frappant ?  Lundi pour le lancement d’un nouveau produit ? Ou bien vendredi après-midi pour terminer la semaine de travail en beauté ? On doit prendre en considération le rythme des habitudes quotidiennes du public cible. À quel moment les personnes visées apprécieront-elles davantage le contenu ?
  3. Est-ce bien fait ?
    Pour les médias numériques, un texte bien écrit doit être restreint, audacieux et convaincant. Les éléments visuels doivent être épurés et simples, en plus de bonifier le message que vous voulez transmettre. Une vidéo bien faite contient les meilleurs éléments écrits et visuels en plus du son, des mouvements et des couleurs. Tout cela demande du temps ce qui peut entrainer la production de moins de contenu, mais plus on s’investit dans la production de contenu bien élaboré, mieux le contenu sera reçu.
  4. Est-ce que le média choisi est le bon ?
    Twitter. YouTube. Facebook. LinkedIn. Courriel. Le site web du producteur de contenu. Il est important de choisir le bon média. Est-ce que le contenu se veut informatif ? Provocateur ? Divertissant ? Le contexte dans lequel le contenu est publié est d’une importance capitale.

 Qu’elle est la réponse ?
Si vous ne pouvez pas répondre en toute confiance par l’affirmative à l’une de ces quatre questions, c’est que le contenu n’est probablement pas efficace. Un message qui transmet des nouvelles, de l’information ou un élément divertissant authentiques est toujours bien reçu.

Les professionnels de la technologie visionnent environ 14 000 messages par jour provenant de différents médias. Ils peuvent toujours détecter le contenu qui a été publié simplement pour ajouter du contenu. Un contenu pertinent, bien fait et publié progressivement au moment opportun est toujours ce qu’il y a de mieux. En revanche, lorsque le producteur de contenu inonde son public cible, ou pire, le confronte à un ouragan d’informations, il risque de ne pas produire l’effet voulu.

Du contenu d’exception. Toujours.
Notre but est que le temps que vous passiez à lire notre contenu soit du temps bien investi. Restez à l’affût au cours des prochaines semaines et voyez par vous-même!