Comme tous les lieux stratégiques, les centres d’hébergement informatique ou data centers sont généralement dotés de toutes les solutions de surveillance et de contrôle qui permettent d’assurer l’intégrité physique du capital numérique qui leur est confié. Bâtiments, serveurs, systèmes d’exploitation et applications : tous ces éléments doivent être dotés des moyens de détection, de protection et d’alarme permettant de réagir vite et de remédier précocement à l’anomalie la plus anodine.

Plusieurs niveaux de monitoring

Dans le domaine purement informatique, plusieurs niveaux de monitoring sont généralement proposés. Le premier est souvent un service de base, avec peu d’options, qui définit un nombre de critères limités et prédéterminés, avec des procédures d’alerte par email.

Les niveaux plus avancés proposent communément des analyses en profondeur du comportement des serveurs et une détection pro-active des évènements qui surviennent sur les machines et mais aussi sur les pages web générées par les applications en lignes qu’ils font tourner. Dans ce schéma, les ports et les adresses URL sont surveillés en plus grand nombre et les messages d’alerte peuvent être envoyés par email et SMS, de même que les états de fin d’incident. A ce niveau d’intervention, il est généralement possible de spécifier des demandes particulières qu’il faut pouvoir contrôler.

L’outil de monitoring Open Source Xymon est une référence en matière de surveillance des serveurs, des applications et des réseaux qui permettent d’y accéder. Il collecte toutes les informations essentielles pour suivre en temps réel l’état de santé des infrastructures et des fonctionnalités critiques pour les présenter sous forme de graphiques ou de tableaux, affichés sur des pages web facilement interprétables. Même si la surveillance du capital numérique d’une entreprise est confiée en première ligne à l’hébergeur, il est hautement souhaitable et évidemment très rassurant que son responsable SI soit tenu informé en permanence. Question de confiance.