Je ne sais pas si c’est le même cas pour vous, mais je peux vous dire que je ne suis pas exactement Stephen Hawking quand on parle du calcul avancé et des équations des trous noirs.

Par contre, je m’y connais en ce qui a trait à d’autres chiffres que vous devriez aussi très bien comprendre. Ce sont les chiffres liés à votre activité commerciale qui comptent réellement pour vos clients et qui touchent votre bénéfice net : la performance et la réactivité de votre site Web.

Selon des statistiques publiées cette semaine par IMRG et Capgemini, plus de la moitié des ventes en ligne au Royaume-Uni se font au moyen de téléphones intelligents et de tablettes. Par conséquent, si votre site Web n’est pas optimisé pour les appareils mobiles, vous vous privez probablement de centaines de milliers en ventes par année.

Attention : dans un monde où les nouveaux sites Web ne sont qu’à un clic de souris, la lenteur de chargement d’un site ou d’une page pourrait être mortelle pour vos occasions de vente. Le client passera au suivant et ne reviendra peut-être plus.

Nous avons étudié cette question que nous appelons « la science derrière la réactivité du Web ».

Disons que votre site charge en huit secondes. C’est à peu près le double du temps qu’il vous faut pour lire cette phrase. Dans la vie de tous les jours, ce n’est rien, mais dans le cyberespace c’est beaucoup, beaucoup trop de temps. Le temps visé, celui dont vous avez réellement besoin, c’est d’environ la moitié : quatre secondes.

Par exemple, si votre prix de vente moyen est 100 €, votre site a 1 000 visiteurs par jour et le taux de conversion est de 2 %.

Le simple fait de doubler le temps de chargement de 4 à 8 secondes représente une perte de 75 % des visiteurs.

Vous avez bien lu : 75 %.

Selon nos calculs, cela signifie 320 éventuels clients de moins, soit 6 clients perdus par jour. Ce qui équivaut à :

  • 600 € de moins par jour dans le bénéfice net de votre entreprise.
  • 18 000 € de moins par mois en ventes.
  • 216 000 € par année partis en fumée.

Vous n’avez pas besoin d’un doctorat en astrophysique ou en mathématiques pour comprendre ces chiffres. Si vous souhaitez d’autres arguments à présenter à votre patron, consultez la science derrière la réactivité du Web pour mieux comprendre ces données.